Tama – Profession : chef de gare

Tama est le premier portrait d’une série sur les grands chats de ce monde.

Tama, chef de gare

Quand on demande aux chatons quel métier ils rêvent d’exercer à l’âge adulte, beaucoup répondent «ninja», «critique gastronomique» ou «musicien comme Nora». Mais qui oserait envisager la carrière de chef de gare ? Ce fut pourtant le destin de Tama, chatte au pelage tricolore, qui officie depuis 2007 à la gare de Kishi, à Kinokawa au Japon.

Kinokawa et sa gare, au JaponFinancièrement mal en point, cette gare a failli fermer définitivement ses portes en 2004. Elle a survécu quelque temps encore à la demande des citoyens de la région, mais la menace est restée très pesante car la préfecture de Wakayama a progressivement dépourvu toute la ligne de chemin de fer de son personnel. Les chefs de gare officiels ont été remplacés par des employés de commerces et bureaux locaux. À la gare de Kishi, c’est à Toshiko Koyama qu’on a confié le poste de «manager». Et cet homme a eu une idée lumineuse pour relancer l’attrait de sa gare et la repeupler de voyageurs : nommer sa chatte chef de gare à sa place.

Tama en costume - Photo Takobou, CC BY

Tama en costume – Photo Takobou, CC BY

Née en 1999, Tama a aujourd’hui l’âge respectable de 14 ans. Mais pas de retraite pour elle : elle est présente à son bureau (muni d’une litière) tous les jours de la semaine, sauf le dimanche, pour accueillir les visiteurs de 9 heures à 17 heures selon les informations de l’office de tourisme. Son salaire lui est versé sous forme comestible et, avec son titre officiel, vient l’indispensable chapeau de chef de gare, dont elle est toujours élégamment parée sur les photos. Notons qu’elle était à l’époque de son embauche la seule dirigeante de sexe féminin parmi les 36 que comptait la compagnie de chemin de fer…

Et le folklore a fait son effet : la gare a vu sa fréquentation grimper de 17% début 2007, et la recrudescence de passagers a donné un coup de pouce aux finances, contribuant à hauteur de 1,1 milliard de Yen (7 millions d’euros) selon une petite étude réalisée cette année.

Le train de Tama

L’un des trois trains circulant sur la ligne a même été redécoré à son effigie.

Poussant le bouchon encore un peu plus loin, le personnel de la gare a par la suite nommé des assistants félins aux côtés de Tama : Chibi et le roux Miiko, puis, aujourd’hui, Nitama. Mieux encore : récemment rénové, le bâtiment de la gare évoque désormais un visage de chat, avec ses deux yeux-fenêtres et son museau-porte d’entrée, et abrite une boutique de souvenirs bourrée de gadgets à l’effigie de Tama.

Publicités

4 réponses à “Tama – Profession : chef de gare

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s