Les chaloupés de l’été : du sang, de l’ADN, un frigo (brrr…)

Parce qu’il est impossible de couvrir toute l’actualité féline, a fortiori en juillet-août quand on a d’autres chats à fouetter caresser, Al Chazeera revient sur les chats loupés de l’été.

L’ADN du chat

Mis à part que cette photo représente des poils de chat, elle n'a pas grand chose à voir avec l'histoire. Crédit : Ben Hosking, CC BY

Mis à part que cette photo représente des poils de chat, elle n’a pas grand chose à voir avec l’histoire. Crédit : Ben Hosking, CC BY

La conclusion de l’enquête policière fut si jouissive qu’elle s’est propagée jusqu’aux médias généralistes en un clin d’œil : un meurtrier britannique a été identifié cet été grâce aux poils de son chat, qu’il avait malencontreusement laissé traîner sur le corps de sa victime. Le criminel n’avait bien sûr pas pensé à ce genre d’empreintes laissées sur le lieu de son forfait – une plage de Portsmouth -, habitué qu’il est, comme tout propriétaire de chat, à porter des pulls ayant précédemment servi d’oreiller à son félin domestique. «Les 10 millions de chats au Royaume-Uni marquent sans le vouloir de leur empreinte les vêtements et les meubles dans plus d’un quart des foyers», a rappelé Jon Wetton, médecin légiste qui a supervisé l’affaire. «Ce pourrait être une aubaine pour la médecine légale» !

Pour tirer parti de cette mine d’indices potentiels, Wetton a carrément constitué, avec l’université de Leicester, un fichier national des ADN de chats impliqués (contre leur gré) dans des affaires criminelles. 152 félins sont déjà recensés dans le fichier. Pauvres bêtes pourtant innocentes…

Le sang du chat

nouvelle zélande transfusion

On reste dans les éprouvettes avec cette nouvelle arrivée de Nouvelle-Zélande la semaine dernière. Un chat roux nommé Rory a été amené en urgence chez le vétérinaire par sa maîtresse,  Kim Edwards, parce qu’il s’était soudainement mis à hurler à la mort… et ne bougeait plus. Il s’est avéré que le félin avait absorbé de la mort aux rats, nécessitant une transfusion sanguine immédiate. Malheureusement, le vétérinaire n’avait pas de sang de chat dans sa clinique, et il ne connaissait de toute façon pas le type sanguin de Rory. Après un coup de fil à la banque de sang animale de Palerston North pour conseils, il a décidé de tenter le tout pour le tout et faire la transfusion avec le seul sang dont il disposait, celui d’un labrador amené en urgence par une amie de Kim Edwards. Et le chat a été sauvé.

«Je n’avais encore jamais fait cela et c’est une opération très très atypique, raconte le vétérinaire. Mais il n’avait pas d’autres options, et les propriétaires du chat acceptaient les risques : «nous n’avions rien à perdre, le chat serait mort si nous n’avions rien fait.» Le spécialiste des empoisonnements joint au téléphone à la banque de sang était jusqu’à lors l’une des seules personnes à avoir tenté ce genre de transfert inter-races. En plus, Rory ne semble même pas avoir de séquelles : «il n’aboie pas, et ne s’est pas mis à aller chercher le journal.» Ouf.

La météo du chat

App Weather Kitty

Il existait déjà une application mobile nommée Weather Puppy, avec des photos de chiots pour présenter la météo. Ses créateurs n’ont pas tardé à se rendre compte que leur succès serait facilement triplé s’ils lançaient également une version féline… qui est finalement née le 6 août. Les petits chats qui illustrent les prévisions de Weather Kitty sont certes choupis, mais le but de l’affaire est bien sûr d’inciter les mobinautes à raquer pour intégrer les photos de leur propre chat ou débloquer d’autres clichés, dont ceux de la star du net Grumpy Cat. Il en coûte pas moins de 1,79 euro pour afficher le chat ronchon sur son iPhone. Parce que oui, bien sûr, l’appli n’est disponible que sur iPhone – les possesseurs d’Android, qui représentent tout de même 80% du marché à l’heure actuelle, peuvent aller se brosser. Bilan : le propriétaire de Grumpy Cat s’enrichit, les développeurs de l’appli s’enrichissent, Apple s’enrichit, et une poignée de pigeons sera heureuse de voir Grumpy prédire pluie, orage et apocalypse avec sa bouille déprimante. Chouette.

Le frigo du chat

Frigo pour animaux

Les Japonais aussi connaissent quelques problèmes de canicule estivale. Et en plus de fournir ventilateurs et conseils d’hydratation aux humains les plus fragiles, ils ont le bon goût de penser au bien-être de nos amis les chats. La société MRT Corporation a ainsi conçu un mini-réfrigateur pour chiens et chats. L’appareil est muni d’une porte solide d’un côté, et de franges de plastique de l’autre pour que l’animal puisse entrer et sortir à sa guise. La température se règle entre 15 et 32 degrés, et la machine coûtera 380 euros après la promotion de lancement. Ils sont fous, ces Japonais !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s