Va, Larry. Le Premier Ministre ne te hait point.

Photo : Her Majesty's Government

Photo : Her Majesty’s Government

Allons bon. Il paraît que David Cameron est en froid avec son chat, Larry. Il paraît qu’il n’aime pas les chats, de toute façon, et qu’il ne supporte plus de voir ses costumes hors-de-prix tapissés de poils. Il paraît même que les employés du 10, Downing Street, résidence officielle du Prime Minister britannique, sont dégoûtés du fumet de pâtée pour chat qui flotte dans leurs bureaux. in it togetherA en croire l’auteur Matthew d’Ancona, qui vient de publier un livre sur les coulisses du gouvernement, la cohabitation entre humains et félin est devenu intenable à la tête de l’État britannique.

L’innocent Larry a été «embauché» par la famille Cameron en février 2011, nommé à la tête d’une mission d’extermination des rongeurs qui pullulaient au bureau du Premier Ministre. Quelques semaines plus tôt, un rat avait médusé des milliers de téléspectateurs en passant effrontément devant la porte du 10, Downing Street. La BBC s’en était amusée, notant qu’il était peut-être temps d’accueillir un prédateur à quatre pattes pour arranger le problème. Oui mais voilà : Larry le chat n’a que faire des nuisibles… et on le comprend trop bien : des souris, passe encore, mais des rats ! Quel chat domestique serait assez fou pour s’attaquer à un animal aussi imposant, alors que sa gamelle est remplie tous les jours par de serviables employés ? Au fil des années, Larry s’est malgré tout fait une réputation de chat fainéant, et s’est même fait voler son titre de «Souricier en Chef» par Freya, la chatte de chancelier de l’Échiquier George Osborne.

Toujours prêts à défendre nos amis à poils, les internautes ont exprimé de fortes inquiétudes à l’idée que Larry puisse être mal-aimé chez les Cameron. Sur Twitter, ils ont adopté la semaine dernière le mot-clé #saveLarry («sauvez Larry») pour témoigner leur soutien. David Cameron lui-même leur a répondu, et juré que tout allait «charpaitement» bien entre son chat et lui, ainsi que ses enfants.

Larry tweetcameron

Bien sûr, la télévision en a de nouveau fait ses gros titres… Et pendant ce temps, c’est l’auteur du livre à l’origine des médisantes rumeurs qui s’est offert un bon coup de publicité.

Larry sky news

Publicités

Une réponse à “Va, Larry. Le Premier Ministre ne te hait point.

  1. Pingback: Brexit : Larry le chat ne démissionne pas | Al Chazeera·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s